Pages Menu
Facebook
Categories Menu

Posted by on Juin 18, 2014 in Euro Marketing, Journal de bord | 0 comments

4 différences concernant le marketing aux États-Unis

 

À l’hiver 2014, je suis allé à Miami pour faire une session d’études à l’étranger. J’ai adoré mon expérience, mais j’ai été étonné d’avoir un choc culturel sur plusieurs points. Les États-Unis et le Canada, ça se ressemble un peu, en tout cas, dans les films ou lors de vacances d’une ou deux semaines. Par contre, quand tu y habites pendant 4 mois, tu prends conscience de toutes les différences qui existent. Une de celles-ci qui m’a particulièrement marqué est en lien avec le marketing (peut-être parce que j’étudie dans ce domaine).

Voici 4 différences du marketing aux États-Unis :

Type d’annonces

Je suis allé à Miami en auto, j’ai donc pleinement eu le temps d’admirer les nombreux panneaux publicitaires jonchant la route. Je dirais que la moitié de ceux-ci font de la publicité pour les avocats, les hôpitaux, la chirurgie plastique ou les fusils.

Avocats

Les avocats sont comme des rockstars là-bas. Quand tu as un accident, après avoir fait le 911, tu dois appeler un avocat. Une chance que je n’ai pas eu d’accrochages aux États-Unis…

1

Urgences

Comme les hôpitaux sont privés, une équipe marketing doit penser à des stratégies pour attirer des clients. Une des meilleures est d’avoir un système électronique qui dit le temps d’attente moyen. 6 minutes, wow !

2

Chirurgies plastiques

C’est peut-être parce Miami est une capitale de la chirurgie plastique, mais il y avait beaucoup de publicité sur le sujet.

3

Fusils

Nous sommes aux États-Unis, il était certain qu’il y aurait des publicités sur un bien essentiel, l’arme à feu.

4

Intensité d’annonces-chocs

L’intensité des annonces-chocs est quelques crans au-dessus de celles présentées au Québec. Voici un vidéo d’une campagne publicitaire antitabac qui jouait très souvent (lorsque je voulais écouter un vidéo drôle sur YouTube, j’étais obligé de voir une publicité semblable, ce qui changeait mon humeur sur le coup).

Absence des prix / marketing peu éthique

J’ai été surpris de constater qu’il ne semblait pas y avoir beaucoup de lois protégeant le consommateur aux États-Unis. Il n’était pas rare de voir des publicités trompeuses à la télévision à propos de «croisière gratuite pour l’accompagnateur». Aussi, les restaurants aimaient bien ne pas afficher les prix de leur alcool. Mon ami et moi l’avons appris à nos dépens dès la première semaine dans une célèbre «trappe à touristes». Nous avions commandé un drink coûtant 65$ sans le savoir. Au moins, la promotion 2 pour 1 était applicable…

5

Publicité aux enfants

Mon professeur de Marketing international en Floride était surpris quand je lui ai dit que la publicité visant les enfants était interdite au Québec. Les États-Unis sont un des rares pays industrialisés qui permet la publicité aux enfants. Voici un vidéo comportant certains exemples.

Bref, le marketing est très différent d’un pays à l’autre. Il est donc important de savoir s’y adapter si l’on veut travailler à l’étranger. J’ai maintenant hâte de connaître les différences qu’il y a dans le marketing en France et en Belgique !

Jérémie est un passionné du marketing et des nouvelles technologies. Il aime comprendre les différences culturelles qui existent à l’international. L’année 2014 est une bonne année pour approfondir ses connaissances et vivre de nouvelles expériences grâce à une session d’études à Miami et le voyage d’Euro Marketing cet été.

 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *