Pages Menu
Facebook
Categories Menu

Posted by on Avr 3, 2016 in Délégation 2016, Participants 2016 | 0 comments

Mylène Beauchemin – notre voyageuse planifiée

Nous avons posé à tour de rôle des questions aux 20 participants d’Euro Marketing pour vous aider à mieux les connaître.

SONY DSC

D’où vient ton intérêt pour le marketing international?

Il est important de comprendre le concept de Marketing international, si l’on veut évoluer dans une entreprise ayant une clientèle diversifiée, présente à différents endroits sur la planète. Donc niveau professionnel, je crois que ces notions sont très utiles et permettent d’approfondir notre réflexion sur le monde qui nous entoure.

Je trouve que le fait de pénétrer des marchés étrangers est un défi en soi, demande de bons outils et de bonnes connaissances. Les notions de Marketing international sont donc très importantes lors de l’élaboration d’une nouvelle stratégie, pour une entreprise. Maîtriser ces notions est un plus pour un individu, ainsi que pour l’entreprise dans laquelle il évolue.

Pourquoi as-tu choisi de participer au projet Euro Marketing 2016?

Pour moi, ce projet représente une opportunité unique d’avoir des exemples concrets du marketing international, mais aussi d’avoir une vision complète de la place qu’occupe le marketing dans le monde.

C’est une chance d’avoir l’occasion de rencontrer des gestionnaires de haut niveau, et je considère que c’est une occasion en or pour parfaire mes connaissances, vivre une expérience mémorable et développer des aptitudes plus qu’utiles pour l’avenir. En effet, je crois que ce cours me permettrait, entre autres, de former mes compétences au niveau économique, d’être ouverte sur le monde, et de connaitre et respecter des milieux dans lesquels j’évoluerai.

Considérant la mondialisation des échanges et la montée des équipes de travail multiculturelles dans les entreprises, il est essentiel d’acquérir les notions présentées dans le cours, et de les mettre en pratique.

De plus, je suis consciente que l’expérience que m’apportent ce cours et ce voyage est une occasion de m’enrichir personnellement, mais aussi de me démarquer sur le marché du travail. À mon avis, dans le domaine très compétitif qu’est le marketing, il faut saisir toutes les opportunités qui se présentent à nous, et mettre les chances de notre côté pour avoir un avantage concurrentiel. Autrement dit, il faut prendre le train quand il passe.

Quel est l’aspect que tu préfères de l’Université de Sherbrooke?

J’aime le programme de Régime Coopératif. Je trouve très intéressant de pouvoir avoir un avant-goût du marché du travail, dans mon domaine, durant mes stages. De plus, je trouve les services qui nous sont offerts au Service de Stages et de Placements complets et très structurés.

J’aime aussi la vie étudiante. Je trouve qu’il est facile de rencontrer de nouvelles personnes, soit lors d’activités en dehors des cours, ou simplement lors des travaux d’équipes.

Quel a été ton cours favori du baccalauréat?

Mes cours préférés, jusqu’à maintenant, sont les cours de « Comportement du consommateur – MAR331», «  Communication marketing intégré – MAR474 » et « Commerce Électronique – MAR455 ».

J’ai beaucoup apprécié ces cours, car j’ai pu approfondir des compétences et connaissances dans divers aspects du Marketing.

En effet, j’ai pu parfaire mes compétences en communications, en Marketing B2C ainsi qu’en Marketing Web. J’ai trouvé les travaux reliés à ces cours étaient bien structurés, et très intéressants. Chacun avait une approche originale et complète pour mettre en pratique la matière apprise en cours.

Quel outil de promotion te représente le mieux?

L’outil de promotion qui me représente le plus est le « flyer ». Les flyers sont structurés, font preuve d’originalité la majorité du temps, sont concis. C’est aussi un outil de promotion classique (ça fait longtemps que ce moyen est utilisé.)

Je crois que ça me ressemble, car je suis structurée, j’ai un souci du détail, et je tente d’être original à ma façon. Je cherche une amélioration continue, et je cherche à être efficace dans un maximum d’aspects de ma vie.

Finalement, il m’arrive de « débarquer » chez des amis, sans m’annoncer, car je suis une personne spontanée. Je me fonds parfois dans la masse (comme un flyer au milieu d’une pile de dépliant), car je ne suis pas la personne la plus extravertie qu’il soit. Je me démarque, mais de façon plus discrète.

Dans quelle industrie aimerais-tu travailler dans le futur?

Pour le moment, je garde toutes les portes ouvertes.

D’après mes expériences (stages et travaux scolaires), j’ai pu constater que je réussis à m’adapter à l’industrie dans laquelle je me trouve, et à apprécier mon travail. Entre autres, j’ai fait des stages dans l’industrie du Golf, un en Vérification Financière pour le gouvernement et finalement un dans les domaines de l’acoustique (produits et services qui s’adressent aux architectes, ingénieurs, entrepreneurs, etc.). J’ai apprécié tous mes stages, ainsi que mes projets d’équipes touchant le commerce au détail, le tourisme, le jeu de société, etc.

J’apprécie particulièrement les cosmétiques, ou tout autre produit à usage courant.

L’important, c’est que je puisse faire usage de ma créativité, et préférablement mes aptitudes en gestion de projet.

Quels pays as-tu visités dans le passé?

J’ai visité la France, Cuba, le Mexique et les États-Unis.

Durant le séjour en Europe, quelle chanson feras-tu jouer en boucle?

Des chansons de The Weeknd ou de J Cole.

Quel type de voyageur es-tu?

J’aime que mes trajets soient planifiés, j’aime explorer et je suis ouverte à de nouvelles expériences (comme sauter en bas d’une falaise et manger des mets nouveaux). Je m’accommode avec les gens avec qui je voyage. J’aime participer à un bon esprit de groupe, et l’unicité est importante pour moi.

J’aime optimiser mon temps, et visiter le maximum d’endroits possibles (en prenant le temps de bien le faire, bien entendu).

Quels sont tes défauts et qualités en voyage?

Qualités : Je crois participer à un bon esprit d’équipe. Je suis structurée et ponctuelle. Je suis de bonne humeur.

Défauts : J’ai tendance à être irritée par les pertes de temps (J’essaie au maximum de le garder pour moi, par contre).

Quel serait ton prochain voyage de rêve?

Je n’ai pas de destinations précises, mais j’aimerais voir de beaux paysages et des montagnes. Ça pourrait autant être dans l’Ouest canadien qu’en Islande, par exemple.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *