Pages Menu
Facebook
Categories Menu

Posted by on Juin 18, 2017 in Journal de bord, La préparation | 0 comments

Parce qu’elles le valent bien

Par Camille Langlois, Maïté Aubert-Simard, Maryka Roy et Olivier Jacques

Une nouvelle génération de consommateur envahit petit à petit le marché: les milléniaux. Cette génération souvent incomprise par les entreprises révolutionne le marché par ses différences fondamentales dans leurs valeurs et leur façon de penser. Effectivement, cette génération se méfie plutôt des méthodes de ventes traditionnelles. On peut notamment apercevoir ce changement auprès des stratégies de porte-paroles utilisées comme avec les influenceurs Web/micro-célébrités.

Les avantages à utiliser une micro-célébrité

Ce nouveau type de porte-parole provoque donc plusieurs changements dans l’industrie, mais quels avantages ont-ils de plus qu’un porte-parole traditionnel?

Il y en a en fait plusieurs. Ce sont tout d’abord non seulement des moyens beaucoup moins coûteux, mais aussi plus efficaces d’atteindre les consommateurs. Grâce à leur réseau d’abonnés, ils permettent de rejoindre des groupes ciblés à laquelle la marque n’aurait probablement même pas eu accès en temps normal. Ils sont aussi une source d’expertise, de savoir et de créativité auprès des consommateurs. Enfin, ils gagnent plus facilement la confiance des consommateurs grâce à leur approche plus authentique [1].

En fait, c’est peut-être drôle à dire, mais une partie de l’authenticité des influenceurs Web provient des selfies qu’ils publient. Les types de selfies comme les tutoriels, les avant/après, les expériences de produit ratées et l’autodérision dans les blogues de beauté sont par exemple des éléments qui procurent une certaine crédibilité et transparence aux micro-célébrités. Les gens leur font donc plus confiance, car ils n’ont pas l’impression qu’il y a une mise en scène à un million de dollars comme avec les porte-paroles vedettes d’Hollywood [2].

Comment choisir et évaluer une micro-célébrité?

Il faut savoir que les marques choisissent avec minutie les influenceurs qui les représenteront. Souvent, les influenceurs Web se sentent honorés de recevoir des invitations pour représenter des marques ce qui accentue leur engagement auprès de la marque.

Bien sûr, le principal aspect à évaluer pour choisir un bon influenceur Web sera son volume d’abonnés. Plus l’ambassadeur détient un grand nombre d’abonnés, plus son réseau sera intéressant à exploiter pour une marque. Aussi, la qualité des abonnés, c’est-à-dire l’interaction auprès des abonnés ainsi que la portée que l’ambassadeur saura obtenir, est un aspect important à considérer. De plus, les personnes possédant un large réseau composé de connaissances plutôt que d’amis proches seront à privilégier comme influenceurs afin de partager plus efficacement leurs idées et les informations que la marque souhaite véhiculer [3].

Ensuite, il est important que la personnalité de l’ambassadeur de marque soit étroitement liée à celle de la marque. Ceci est encore plus vrai lorsqu’on parle d’influenceurs Web puisque ceux-ci dégagent l’authenticité par leurs motifs plus altruistes [4]. En effet, le consommateur doit pouvoir s’identifier à l’influenceur pour considérer l’ambassadeur comme sincère dans les conseils et les informations qu’ils donnent.

Comment L’Oréal Paris utilise les micro-célébrités pour la représenter?

L’Oréal Paris est l’une des nombreuses marques profitant des micro-célébrités afin de rejoindre, entre autres, les milléniaux. La marque fait preuve d’originalité et d’innovation dans ses diverses utilisations des influenceurs Web. En voici quelques exemples: 

1- Spotify et L’Oréal Paris, une façon créative d’utiliser les influenceurs web!

Pour sa nouvelle gamme de produits de coloration, L’Oréal a réalisé une publicité accessible via Spotify encourageant à écouter la PlayList de L’Oréal Colorista préparée par trois ambassadrices de la marque. Il s’agit de Reese Nguyen, Gina Shkeda et Xander Vintage.

Spotify L'Oréal Paris

2- Royaume-Uni: utilisation d’influenceurs quotidiens

Produits L'Oréal ParisL’Oréal a travaillé avec BzzAgent (spécialisé dans le marketing bouche-à-oreille) afin de former un réseau d’influenceuses quotidiennes de 2000 femmes âgées entre 20 et 55 ans pour promouvoir la gamme de soin pour la peau Pure Clay Mask. Pour ce faire, les influenceuses ont utilisé des photos, des vidéos, des critiques sur Snapchat et autres médias sociaux. Cette campagne a permis d’atteindre 741 000 consommateurs avec 5 800 contenus [5].

3- Paris, un réel incubateur de talents! 

Beauty TubeL’Oréal Paris s’est associé avec Google dans une initiative innovante voulant former les Youtubeurs beauté de demain. Cette chaîne qui se nomme BeautyTUBE a pour objectif de dénicher 10 talents sur Youtube et de les accompagner pendant un an afin de les former. La formation porte sur la gestion de leur chaîne Youtube, la production de vidéos, des cours de coaching et plus encore [6].

4- Skin Summit : Une visite toute particulière dans les laboratoires de L’Oréal Paris

C’est lors de cette journée spéciale nommée Skin Summit que L’Oréal Paris a accueilli dans ses laboratoires plus de 200 influenceurs et journalistes du monde entier. Sur place, des démonstrations scientifiques qui se sont poursuivies sur les médias sociaux des différentes influenceuses permettant ainsi à la population du monde entier de les suivre en direct sur Snapchat [7].

Les tendances à venir : Amazon se lance dans le marketing d’influence!

La célèbre compagnie d’achat en ligne vient de lancer un nouveau programme aux États-Unis qui se nomme Amazon Influencer. La plateforme est actuellement en phase test. Amazon Influencer permettra aux influenceurs Web de se munir d’un URL Amazon personnalisé qu’ils pourront insérer sur leurs chaînes YouTube et sur leurs réseaux sociaux. Les abonnés pourront ainsi acheter les produits préférés commandités des influenceurs directement. L’Oréal Paris pourrait-elle être intéressée à réaliser un site l’Oréal Influencer pour être avant garde dans le marketing d’influence [8]?

Euro Marketing 2017

Finalement, nous aurons la chance d’en apprendre davantage sur les facteurs de succès des influenceurs Web lorsque nous visiterons le siège social de L’Oréal Paris. Nous nous intéresserons également aux tendances à venir dans le domaine. Par exemple, sachant que les entreprises utilisent de plus en plus les influenceurs pour promouvoir leurs produits, nous nous demandons si cette stratégie sera bientôt surutilisée. L’Oréal Canada vient de lancer Beauty Gifter, un agent intelligent qui nous conseille dans l’achat de nos produits maquillant. Est-ce que cela pourrait représenter une prochaine avenue pour les influenceurs [9]?

Pour essayer le Beauty Gifter, c’est par ici : https://www.messenger.com/t/BeautyGifter/

Bibiographie

[1] Andersson, M. et Ekman, P. (2009). Ambassador networks and place branding. Journal of Place Management and Development, 2(1), 41-51.

[2] Gannon, V. et Prothero, A. (2016). Beauty blogger selfies as authenticating practices. European Journal of Marketing, 50(9/10), 1858-1878.

[3] Andersson, M. et Ekman, P. (2009). Ambassador networks and place branding. Journal of Place Management and Development, 2(1), 41-51.

[4] Gannon, V. et Prothero, A. (2016). Beauty blogger selfies as authenticating practices. European Journal of Marketing, 50(9/10), 1858-1878.

[5] Heine, C. (2017). Adweek. Sales of This L’Oreal Product Rose 51% After ‘Everyday Influencers’ Promoted It Heavily on Snapchat. http://www.adweek.com/digital/how-loreal-is-finding-snapchat-success-with-ads-and-without-them/ (page consultée le 14 juin 2017).

[6] Ergisi, H. (2017). L’Oréal Paris et Youtube créent le BeautyTube, l’académie des futurs influenceurs. http://www.beaute.fr/article/l-oreal-paris-et-youtube-creent-le-beautytube-l-aca demie-des-futurs-influenceurs_a6521/1 (page consultée le 14 juin 2017).

[7] Amar, I. (2016). L’Oréal accueille des blogueuses dans ses laboratoires. http://www.influenth.com/loreal-convie-blogueuses-laboratoires/ (page consultée le 14 juin 2017).

[8] Marchand, J. (2017). Infopresse. Un programme d’Amazon destiné aux influenceurs. http://www.infopresse.com/article/2017/5/9/un-programme-d-amazon-adresse-aux-influenceurs (page consultée le 14 juin 2017).

[9] Cossette (2017). L’Oréal mise sur le marketing conversationnel et l’intelligence artificielle. http://www.cossette.com/fr/nouvelles/l-or-al-mise-sur-le-marketing-conversationnel-et-l-intelligence-artificielle (page consultée le 14 juin 2017).

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *