Pages Menu
Facebook
Categories Menu

Posted by on Mai 28, 2014 in Euro Marketing, Journal de bord, La préparation | 0 comments

Parlons un peu de l’Union Européenne…

Nous ne pouvions aller faire un voyage professionnel en Europe sans aborder le sujet de la commission européenne ainsi que de l’Accord Économique Commercial Global (AECG) entre le Canada et l’Union Européenne

L’Union Européenne

Avant de démystifier un peu ce qui se cache dans cet accord qui a nouvellement été signé, dressons un bref aperçu de ce qu’est l’Union Européenne afin de faciliter la compréhension de tous! Effectivement, l’Europe traîne avec elle un lourd passé et a due surmontés de nombreuses épreuves. C’est dans le but de mettre fin aux situations de guerre en 1951 que certains pays ont décidé de s’unir afin de créer la «communauté européenne du charbon et de l’acier». Par la suite, en 1957, a eu lieu la signature du traité de Rome qui créera une communauté économique qui donnera naissance à l’Union Européenne.

Il est important de savoir que l’Union n’est ni une fédération ni une confédération, mais qu’il s’agit d’une structure « propre en son genre ». Elle a des compétences exclusives, des compétences partagées et des compétences de coordination. Sa raison d’être n’est pas strictement économique, puisqu’elle chérit et prône des valeurs de paix, d’unification, de sécurité, et se bat à donner une identité propre aux Européens sur la scène internationale.

Un peu de chiffres…

  • 28 pays membres

Il s’agit d’un regroupement de pays qui est en constant mouvement, de nouveaux pays peuvent s’ajouter à la liste des pays faisant déjà partie de l’Union. On parle ainsi de pays candidats (ex : Ilsande et Monténégro) et de pays candidats potentiels (ex : Albanie et Kosovo). La majeure distinction entre les deux types de pays est que les pays candidats ont déjà commencé à adopter la législation de l’Union Européenne sur leur territoire, tandis que les candidats potentiels n’en sont pas encore rendus à ce point.

  • 503 millions d’habitants
  • 4 millions de km2
  • 24 langues officielles
  • 31 000$ de PIB par habitant en $ US

En comparant avec le PIB par habitant canadien, qui est de 45 000$ il nous est possible de constater que la moyenne du PIB de l’Union Européenne est très hétérogène. Effectivement, elle inclut de pays qui sont très riches et des pays qui le sont moins. De plus, le nombre élevé d’habitants contribue également à la réduction de cette moyenne.

  • Près de 17 billions de dollars d’activités économiques annuelles
  • 2,3 billions de dollars d’importations

Pourquoi ce ne sont pas tous les pays de l’Europe qui font partie de l’UE ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer la réticence des pays à entrer dans l’Union Européenne. Par exemple, la peur de perdre leur indépendance. C’est le cas de la Norvège qui est un pays assez riche, en partie grâce à l’exploitation de pétrole, elle a peur de perdre l’indépendance économique dont elle jouît actuellement si elle rejoint l’UE. Par contre, cela n’empêche pas que la Norvège puisse avoir des activités économiques et politiques avec celle-ci. Par exemple, elle fait partie de l’espace Schengen, elle est aussi membre de l’Association européenne de libre-échange et de l’Espace économique européen. Finalement, d’autres pays ne partagent et ne s’associent tout simplement pas à la mentalité de l’Union européenne.

L’Union Européenne se remet d’une très grande crise…

En regardant de plus près la situation sociale de l’UE, on constate assez rapidement que celle-ci est toujours en redressement suite à une longue période d’instabilité économique. Par exemple, des pays tels que le Portugal, l’Espagne, la Turquie, la Grèce et l’Irlande sont encore aux prises avec cette crise. Croissance fragile, emplois en nombre insuffisants, mauvaises qualités et aggravation de la pauvreté et de l’exclusion sociale… le marché européen n’est plus ce qu’il était avant la crise. Par contre, un plan stratégique a été mis en place afin de remettre l’UE de cette crise.

Il vise donc 5 objectifs pour 2020:

  • Emploi (75% de la population âgée entre 20 et 64 ans)
  • Recherche et développement; 3% du PIB
  • Changement climatique et énergies durables
  • Éducation; Diminuer le taux de décrochage et augmenter le taux de diplômés de l’enseignement supérieur
  • Lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale

Dans le but de faciliter la réalisation de ses objectifs, l’Union Européenne envisage de nombreux accords avec différents pays. La carte suivante, démontre les pays potentiel :

carte UE

La commission Européenne

Je ne pouvais vous parler de l’Union Européenne sans parler de sa principale institution, la Commission Européenne que nous aurons la chance d’aller visiter le 26 juin prochain!

Le rôle principal de la commission Européenne est de représenter l’intérêt général de ses États-membres, et non de façon individuelle. Présidée par José Manuel Durão Barroso, c’est avec 28 commissaires (représentants des États-membres), que les décisions sont prises à différents niveaux : établissement d’objectifs et priorités de l’UE, soumissions  de propositions législative au Parlement européen et au Conseil européen, gestion de budgets et de l’UE, mise en œuvre de politiques et représentation de l’UE sur la scène internationale.

Voici un petit schéma pour simplifier votre compréhension du rôle de la commission Européenne ainsi que ses fonctions :

Schéma commission européenne

Pour en connaître davantage sur le rôle de la commission Européenne ainsi que sur l’Accord de libre échange commercial global qui se négocie actuellement entre l’UE et le Canada, restez à l’affût des prochains articles de notre blogue.

Présidente de l’association Euro Marketing pour l’année 2014, Ariane est passionnée de voyage et de photographie. Découvrez à travers ses articles sa vision et ses désirs pour le projet Euro Marketing, tout en y découvrant ses centres d’intérêts et ce qui la motive dans la vie.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *